Les actualités du
réseau de coopération
culturelle français
en Belgique
espace pro
Projets et ressources
Spectacles vivants
du

07


mai


- 2022 -
au

28


mai


- 2022 -

Kunstenfestivaldesarts - édition 2022


Découvrez du 7 au 28 mai 2022 le Kunstenfestivaldesarts, un festival artistique international consacré au théâtre contemporain, à la danse, aux performances. Ce festival présente des oeuvres d’artistes bruxellois et d’autres régions du monde dans plus de 20 centres culturels et espaces publics à Bruxelles. 



Pour son édition 2022, le Kunstenfestivaldesarts accueillera quatre artistes français : 

Du 7 au 9 mai : François Chaignaud (t u m u l u s) ; Une immense colline verte, seul élément stable d’une chorégraphie en mouvement permanent, occupe l’entièreté de la scène.

Danseur, chorégraphe, chanteur et écrivain français, François Chaignaud est diplômé du Conservation national supérieur de musique et de danse de Paris et collabore auprès de chorégraphes reconnus comme notamment Boris Charmatz, Gilles Jobin, Emmanuelle Huynh.  

Du 15 au 17 mai : Chassol (Chou) ; Après la présentation en ligne de Chou l’année dernière, Chassol revient pour présenter son nouvel album dédié à Bruxelles dans une expérience hypnotique et totale avec vidéo et musicien.nes. 

Pianiste, compositeur et arrangeur français, Chassol utilise des méthodes de composition uniques pour créer une musique adaptée aussi bien au grand écran qu'à la salle de concert.

- Du 17 au 21 mai : Maxime Jean Baptiste (Entre le Néant et l’Infini, je me mis à pleurer); Maxime Jean-Baptiste commence par nous plonger dans l’obscurité, mais pas n’importe laquelle : celle d’une salle de cinéma, lorsque les lumières s’éteignent juste avant le début du film, celle dans laquelle peut se projeter un film qui n’aurait pas encore été écrit. 

Réalisateur guyano-antillais Maxime Jean Baptiste entretient dans ses films avec l’image un rapport proche de la chorégraphie. Il se base souvent sur des extraits trouvés qu’il projette en va-et-vient, révélant ainsi la matérialité de la bobine et la fabrication de l’histoire.  

Du 21 au 24 mai : Noé Soulier (First Memory); Dans First Memory, Noé Soulier construit une chorégraphie qui détourne les mouvements quotidiens de leur fonction initiale par le biais d’une composition puissante et méticuleuse de gestes portée par huit interprètes.

Noé Soulier a étudié la danse au CNSMD de Paris, à l’École Nationale de Ballet du Canada, et à P.A.R.T.S. - Bruxelles. Il explore la chorégraphie et la danse à travers des dispositifs multiples incluant la scène, l’espace du musée et la réflexion théorique.


Plus d’informations et réservations