Jan Goossens, Chevalier des Arts et des Lettres

Monsieur Bernard Faivre d’Arcier a remis, le mercredi 5 juillet 2017 à Marseille, les insignes de Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres à Monsieur Jan Goossens, en présence de Madame Anne-Marie d’Estienne d’Orves, adjointe au Maire de Marseille et déléguée à l’Action culturelle, et Monsieur Dominique Bluzet, directeur des Théâtres.

Jan Goossens a suivi des études de philologie germanique à l’université d’Anvers et à l’université de Louvain.

Il a débuté sa carrière à l’Opéra royal de La Monnaie, au Festival d’Opéra de Salzburg et au KVS.

Jan Goossens a profondément transformé le KVS en près de quinze ans de direction artistique. Il a fait de ce théâtre un lieu de création et d’art pour toutes les cultures traversant Bruxelles. Un théâtre totalement impliqué dans une ville devenue multiculturelle mais avec un programme artistique exigeant. Il a monté des pièces jouées en français, noué des liens avec le Théâtre National (“Toernee General”), déménagé ses équipes dans les quartiers “difficiles” de la ville, créé des spectacles issus de l’immigration ou venus du hip-hop, aussi bien que des grands textes.

Il a aussi pris en compte l’importance de la communauté africaine de Bruxelles qui lui a ouvert les yeux sur le Congo. Dès son premier voyage à Kinshasa, Il a noué des liens de longue haleine avec les artistes congolais, envoyant à Kinshasa des Belges aussi renommés qu’Alain Platel et Wim Vandekeybus, organisant un festival de théâtre à Kinshasa depuis 2009 (Connexion Kin) et accueillant dans son théâtre des Congolais comme le brillant chorégraphe Faustin Linyekula. Goossens est aussi actif en Palestine avec son KVS. Depuis 2007, il est le coordinateur de PASS (Performing Arts Summer School). Avec les ballets C de la B et l’ASBL Plek, le KVS y élabore un parcours d’ateliers avec de jeunes artistes palestiniens.

Nommé directeur du Festival de Marseille en 2015, il a pris la direction artistique de l’édition en juillet 2016 qu’il a combiné avec celle du KVS pour une dernière saison. Il cumule désormais la direction générale et artistique. Son projet : «faire un trait d’union entre le sud et le nord de l’Europe, entre l’Europe et l’Asie et l’Afrique ».

Jan Goossens a réalisé son engagement d’une manière exemplaire pour une société ouverte, démocratique et tolérante.

> Discours de Jan Goossens du 5 juillet 2017 à Marseille