Ann Veronica Janssens, Officier des Arts et des Lettres

(nl)

Le 18 mars 2016, l’Ambassadeur de France Madame Claude-France Arnould a remis les insignes d’Officier des Arts et des Lettres à l’artiste plasticienne Ann Veronica Janssens. La cérémonie s’est tenue à la Résidence de France.

Née à Folkestone au Royaume-Uni en 1956, Ann Veronica Janssens a grandi jusqu’à l’âge de 13 ans au Congo-Kinshasa où son père travaillait en tant qu’architecte. De cette enfance africaine, elle gardera l’impact de cette lumière si particulière près de l’équateur, de sa force et de ses innombrables variations. Elle poursuit ses études à Bruxelles où elle s’oriente d’abord vers l’architecture avant de s’en détourner, la discipline lui semblant trop soumise aux règles des matières et des volumes solides. Elle s’oriente alors vers les arts plastiques et développe depuis les années 70 une pratique basée sur la recherche d’expérimentation sensorielle de la réalité.

Aujourd’hui, Ann Veronica Janssens occupe une place particulière dans l’art contemporain, résultant de ses recherches importantes autour de phénomènes lumineux et sur les manifestations multiples de leur matérialisation, propres à perturber la perception. Avec les œuvres d’Ann Veronica Janssens, le spectateur est confronté à la perception de “l’insaisissable” et à une expérience sensorielle où il franchit le seuil de la vision claire et maîtrisée, et il doit vivre une expérience active de la perte de contrôle, de l’instabilité, qu’elle soit visuelle, physique, temporelle ou psychologique. L’usage du brouillard artificiel va dans ce sens et les œuvres qui l’utilisent plongent le spectateur dans une situation où la perte de repères ouvre un espace imaginaire, vide de matière, où le corps bascule hors du temps et de l’espace.

Depuis 1985, elle prend part à différentes biennales internationales et participe à d’importantes expositions collectives, dont : Museum of Contemporary Art, Los Angeles ; Power Plant Contemporary Art Gallery, Ontario ; Fondation Generali, Vienne ; Chisenhale Gallery, Londres ; Hayward Gallery, Londres ; Witte de With, Rotterdam ; Museum Boijmans Van Beuningen, Rotterdam ; Museum Kröller Müller, Otterlo ; Kunstverein, Berlin ; Biennal of Sydney ; Istanbul ; Sao Paulo ; Séoul. En 1999, elle représente la Belgique à la Biennale de Venise avec Michel François.

Son travail est aussi présenté dans de nombreuses expositions personnelles en Belgique et à l’étranger : Serendipity, Wiels Centre d’art contemporain, Bruxelles ; Are you experienced?, Espai d’Art Contemporani de Castello, Castello ; Museum Morsbroich ; Neue Nationale Galerie, Berlin ; Musée d’Orsay ; CCA Wattis Institute for Contemporary Arts, San Francisco ; Ikon Gallery, Birmingham ; Kunstverein München, Munich ; Mac Marseille ; Kunsthalle, Berne.

Tout au long de sa carrière, nombreuses sont les installations qu’elle a réalisées en France (Mac, Marseille, Aux Origines de l’Abstraction, Musée d’Orsay, Paris, 2003 ; Dynamo!, Grand Palais, 2013, Commande publique de la chapelle de Grignan en partenariat avec le Ministère de la Culture et de la Communication, 2013) où elle est représentée par la galerie Kamel Mennour. Elle enseigne aux Beaux-Arts de Paris depuis 2012.

Cette reconnaissance vient récompenser une artiste hors-norme, regardée comme l’une des figures majeures de l’art contemporain belge et international, à l’énergie rayonnante, dont la belle et généreuse obsession est toujours la même : nous émerveiller des possibles de la réalité, libérer notre regard et nos perceptions, agrandir encore et toujours notre monde.