Un musée imaginé. Et si l’art disparaissait ?

Date
19/10/2016 – 27/03/2017

Lieu
Centre Pompidou-Metz
Parvis des Droits de l'Homme 1
Metz (F)

Catégorie
Expositions


Trois collections européennes : Centre Pompidou, Tate, MMK, du 19 octobre 2016 au 27 mars 2017

2052. L’art est menacé d’interdiction et l’ombre d’une disparition totale plane… Plus de quatre-vingts œuvres-clés ont pu être sauvegardées au sein d’un musée transnational à l’existence précaire : face au désastre imminent, chacun doit trouver le moyen de préserver pour les générations futures les notions emblématiques véhiculées par l’art, à travers sa mémoire et sa propre expérience. Ce contexte imaginaire constitue le point de départ de cette « exposition d’anticipation » inédite.

“Un musée imaginé” rassemble les collections de trois institutions majeures : la Tate Liverpool, le MMK Francfort et le Centre Pompidou – Musée national d’art moderne. Ces dernières constituent ensemble, le temps d’une exposition, un impressionnant « musée imaginé » qui s’expose tour à tour à la Tate Liverpool, au MMK Francfort et au Centre Pompidou-Metz. Face au désastre imminent, le visiteur est invité, à l’instar des « hommes-livres » de Ray Bradbury, à faire appel au pouvoir de sa mémoire pour faire siennes les expériences sensibles et notions emblématiques que l’art véhicule : l’appropriation mentale pour pallier l’absence.

Ce projet soulève des questions fondamentales : pourquoi sauver la mémoire de l’art ? Qu’est-ce qui rend l’art essentiel dans nos vies et dans nos sociétés ? Des questions d’autant plus prégnantes et actuelles qu’elles entrent en résonance avec les récents antécédents de censure et de destruction du patrimoine culturel.

Tout au long du parcours, enregistrements sonores, photographies, pictogrammes et performances imaginés par des artistes, aideront le visiteur dans la tâche de la mémorisation des œuvres de Marcel Duchamp, Andy Warhol, Lucio Fontana, Bridget Riley, Louise Bourgeois, Sigmar Polke, On Kawara ou encore Isa Genzken.