MONO NO AWARE

Date
02/06/2017 – 14/09/2017

Lieu
Galerie Archiraar
rue de la tulipe 31A
1050 Bruxelles

Catégorie
Expositions


« Mono no aware » est un concept esthétique et spirituel japonais, utilisé par Motoori Norinaga dans son interprétation du Genji monogatari. Il est l’esprit du aware (émotion nostalgique) découvert dans le mono (choses, objets), une « poignante mélancolie des choses ». La beauté du caractère éphémère de la vie est traditionnellement représentée par le printemps, aussi court que spectaculaire. En particulier, la floraison des cerisiers, la célèbre « Sakura » montre que l’intensité sensorielle est inversement proportionnelle à la durée. Le front de la floraison, qui remonte depuis le sud, est avidement suivi pendant les dix jours que dure l’événement (entre l’éclosion du premier bourgeon et la chute du dernier pétale). Le paroxysme de la floraison jusqu’à saturation n’est pas considéré comme le plus esthétiquement parfait. L’ultime beauté n’est atteinte que quand les pétales commencent à tomber en une pluie rose. C’est alors le caractère tragique d’un événement qui révèle sa beauté, où la mort rend à la vie son éclat.

Avec l’exposition Mono no aware, Roman Moriceau explore le cycle de la vie. Il cherche à en capter le mouvement et se concentre sur ses traces, elles-mêmes volatiles. En accord avec le profond attachement des japonais pour l’éphémère, il recherche aussi à se protéger de la perte. Traversant un deuil personnel, il expérimente cette fragile dynamique dans l’élaboration de cette exposition. […]

Alexis Rastel