Chaires d’excellence internationales en région Hauts-de-France

Date
19/09/2016 – 31/05/2017

Catégorie
Appels à candidatures


Le dispositif chaires d’excellence internationales a pour vocation de répondre aux priorités régionales, aux ambitions des schémas régionaux en matière de recherche et d’innovation et aux objectifs des dispositifs d’initiatives régionales (AIRR). Ce dispositif se doit d’être en cohérence avec la politique des établissements, en termes de :

  • de chaires d’excellences académiques,
  • de chaires industrielles,
  • de chaires liées aux projets structurants et/ou stratégiques des établissements.

Cette mesure concerne des scientifiques « à fort potentiel », dont les travaux témoignent d’un niveau d’excellence reconnu sur le plan international, accueillis dans un laboratoire universitaire régional pour y constituer une équipe-projet.

Les critères de recevabilité
La demande est jugée recevable lorsque :

  • le candidat est un chercheur reconnu dans son domaine,
  • le candidat peut être français ou étranger et doit justifier d’une période d’activité scientifique et d’encadrement significative à l’étranger.
  • il doit s’engager à séjourner en Nord – Pas de Calais pour une durée minimale de 18 mois cumulé fractionnable sur une période de 3 ans.
  • le dossier est présenté avec un co-financement des tutelles ou d’un autre co-financeur, au minimum à hauteur de 20% du cout total du projet.

Les critères de sélection / priorisation
La sélection se fera au regard de l’excellence scientifique du projet proposé, de la reconnaissance internationale du candidat et de l’intérêt du projet pour la Région1 et pour la stratégie de recherche de l’établissement d’accueil.

Les candidatures seront priorisées au regard :

  • des conditions d’accueil mises en place par l’établissement,
  • de l’investissement du chercheur dans la formation des étudiants, les actions d’encadrement et de tutorat,
  • du potentiel de pérennisation de ce chercheur en Région.

Les conditions d’attribution
L’aide de la Région est de 252 000 € pour un séjour maximal de 3 ans soit l’équivalent de 84 000 euros par an.

Le financement peut concerner les salaires bruts chargés du chercheur, les frais de fonctionnement et d’équipement. Il peut couvrir également et dans la limite de l’enveloppe attribuée le financement de moyens complémentaires en personnel (ingénieur, technicien, …).

A signaler que la sélection du dossier n’exclut pas la possibilité d’émarger à d’autres dispositifs mis en place par la Région (Allocations de thèses, accueil de jeunes chercheurs, manifestations scientifiques, …)